« Qui suis-je ? »

Mes tableaux reflètent mes pensées les plus profondes. Chaque coup de pinceau est une intense émotion ressentie et qui, en fonction de sa couleur, fait vivre la vibration qui a traversé mon corps et mon esprit. C’est là que l’énergie se concrétise, sur la toile, les formes timides se manifestent. Certaines semblent emprisonnées par d’autres couleurs et formes, mais peuvent prendre vie en leur accordant de l’attention. Votre humeur guidera votre esprit à les écouter, car les couleurs ne doivent pas seulement être vues. Chaque tableau représente une partie de moi, une pensée mais surtout un sentiment profond qui a été immortalisé.

Biographie

Francine Ethier est née en 1966 dans la ville de Saint-Hubert, en banlieue de Montréal, d’une mère pleine de talent artistique et d’un père ingénieur du son. La création artistique fait partie intégrale de son quotidien depuis son enfance.

Toute jeune, à partir de quelques lignes abstraites dessinées par sa mère, elle plongeait dans son imaginaire pour en tirer une œuvre originale, ou encore elle sculptait ses propres créations avec de l’argile fourni par ses oncles, des artistes pour la plupart. À l’école, elle adore les cours d’art et y excelle, mais a plus de difficulté à porter attention à certaines autres matières, comme le français et l’histoire.

Biographie

Francine Ethier est née en 1966 dans la ville de Saint-Hubert, en banlieue de Montréal, d’une mère pleine de talent artistique et d’un père ingénieur du son. La création artistique fait partie intégrale de son quotidien depuis son enfance.

Toute jeune, à partir de quelques lignes abstraites dessinées par sa mère, elle plongeait dans son imaginaire pour en tirer une œuvre originale, ou encore elle sculptait ses propres créations avec de l’argile fourni par ses oncles, des artistes pour la plupart. À l’école, elle adore les cours d’art et y excelle, mais a plus de difficulté à porter attention à certaines autres matières, comme le français et l’histoire.

À l’âge d’aller au collège, elle opte pour le programme d’arts plastiques, mais un concours de circonstances l’empêche de terminer son cours. Comme elle souhaite tout de même vivre d’un métier créatif, Francine s’oriente dans le secteur de la bijouterie pendant quelques années. Elle s’aperçoit cependant que les débouchés sont rares. Elle travaille à la prestigieuse boutique Henry Birks, au centre-ville de Montréal, espérant éventuellement œuvrer au Service de gemmologie, mais sans succès.

Durant quelques années, Francine change de parcours et fait carrière dans le domaine des assurances comme enquêteur. Dix ans s’écoulent avant qu’elle ne reprenne la maîtrise de sa vocation artistique.

Elle retourne aux études en 1997 à l’âge de 31 ans en techniques d’aménagement d’intérieur, et ouvre son bureau de design deux ans plus tard. Malgré le fait que la création soit pour autrui, son nouveau métier comble son besoin de créer.

Lors d’une rencontre fortuite à l’automne 2015, Francine ressent un besoin intense de retourner à ses pinceaux, ce qui lui permet de faire renaître son âme endormie. C’est le début de sa mission de vie : « Donner de la joie par l’entremise de ses toiles ».

Depuis, Francine a été sélectionnée pour exposer dans plusieurs galeries d’art et participer à des expositions en duo et à des collectifs.

Ma démarche artistique

Je peins avec émotion. Peu importe l’émotion présente, elle se reflétera d’une façon ou d’une autre. Elle sera intensifiée ou apaisée par la musique qui est présente en tout temps. Les couleurs m’appellent. Ce sont elles, les guides de ma création. Elles m’appellent, je ne peux faire autrement que de leur obéir et leur donner toute la place dont elles ont besoin pour se manifester à tour de rôle. Ce petit manège que je joue avec eux se répète à quelques reprises, jusqu’à ce qu’elles soient satisfaites de leur panache. J’utilise une technique originale pour faire ressortir des couches sous-jacentes des images qui étaient jusque-là muettes. Ces images sont la réponse à la question que je me suis posée toute ma vie : « Qui suis-je? »

X